Navigation – Plan du site
Varia

La socialisation culturelle au sein de la famille : le rôle des frères et sœurs

Cultural socialisation within families: The role of brothers and sisters
La socialización cultural en la familia: El papel de los hermanos y hermanas
Kulturelle Sozialisierung in der Familie: die Rolle der Geschwister
Martine Court et Gaële Henri-Panabière
p. 5-16

Résumés

À partir d’une enquête réalisée auprès d’enfants de 10 à 11 ans et de leur famille, l’objectif de cet article est d’analyser les modalités de la socialisation culturelle entre frères et sœurs au cours de l’enfance. La première partie décrit les pratiques et les discours à travers lesquels cette socialisation se réalise, en donnant à voir trois types de processus : l’initiation, les sanctions symboliques et l’identification. La deuxième partie s’attache à contextualiser cette socialisation entre germains, en montrant comment elle s’articule avec la socialisation parentale.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2017.
Consulter cet article

Plan

La socialisation fraternelle en pratiques et en discours
Une socialisation par initiation
Des sanctions symboliques entre frères et sœurs
Une socialisation par identification
Socialisation fraternelle et socialisation parentale : quelles articulations ?
Pierre : une socialisation fraternelle en contradiction partielle avec la socialisation parentale
Justine : une socialisation parentale qui entrave partiellement la socialisation fraternelle
Vivien : un cas de renforcement entre socialisation parentale et socialisation fraternelle
Conclusion

Aperçu du début du texte

Depuis les premiers travaux de sociologie de l’éducation, la famille apparaît comme la principale instance de transmission du capital culturel et, par l’intermédiaire de l’école – qui valide inégalement ce capital selon les affinités de celui-ci avec la culture scolaire –, comme le rouage central des mécanismes à l’œuvre dans la reproduction des inégalités scolaires et sociales (Bourdieu & Passeron, 1970). À la suite de Bourdieu et de Passeron, nombre de sociologues se sont attachés à analyser les processus de socialisation par lesquels se construisent réussite et échec scolaires dans le cadre de cette transmission culturelle familiale (Rochex, 1995 ; Lahire, 1995 ; Thin, 1998). Parler de la famille comme agent de socialisation est cependant une commodité de langage. En pratique, ce n’est pas la famille qui socialise l’enfant, mais des individus déterminés au sein de ce groupe. Les mères, par exemple, ont généralement des pratiques différentes de celles des pères en ce qui concerne ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Martine Court et Gaële Henri-Panabière, « La socialisation culturelle au sein de la famille : le rôle des frères et sœurs », Revue française de pédagogie, 179 | 2012, 5-16.

Référence électronique

Martine Court et Gaële Henri-Panabière, « La socialisation culturelle au sein de la famille : le rôle des frères et sœurs », Revue française de pédagogie [En ligne], 179 | avril-juin 2012, mis en ligne le 15 juin 2016, consulté le 21 octobre 2014. URL : http://rfp.revues.org/3641

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page
  • Logo ENS Éditions
  • Logo ENS de Lyon
  • Revues.org