Navigation – Plan du site

« Comment ça se passe à la maison ? » Troubles du rôle professionnel dans l’entretien enseignant-parents

″How are things at home?″ Dealing with family life in parent-teacher interviews
Marie Chartier et Jean-Paul Payet
p. 23-34

Résumés

S’appuyant sur une enquête ethnographique en contexte d’éducation prioritaire, cet article décrit et analyse ce que les entretiens individuels entre les enseignants et les parents font au métier enseignant, plus précisément lorsque, en cas de difficulté scolaire, le versant éducatif familial est questionné. Cette tâche relationnelle s’inscrit à l’intersection des deux volets du partenariat, avec les usagers et avec les professionnels des institutions médico-psychologiques et socio-éducatives. Elle rend compte de la transformation du métier enseignant qui inclut désormais une forme de travail collectif et en partie public. Les hésitations, tâtonnements, dilemmes, contradictions dans la communication avec les parents lors de ces entretiens individuels traduisent les troubles de rôle que l’enseignant éprouve dès lors que l’entrée dans la sphère familiale privée le place dans une tension entre compréhension et intrusion, entre échange et production du consentement.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Les échanges sur « ce qui se passe à la maison » : une intrusion relative
Les thèmes balisés : sommeil, jeux vidéo, langue parlée à la maison…
Ne pas faire l’« école à la maison »…
L’intimité familiale exposée par les parents
Les « informations privées » dans l’entretien : l’enseignant entre légitimité et culpabilité
Les troubles du rôle enseignant
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le métier enseignant a longtemps pu s’incarner dans un travail à la fois solitaire et privé. Le territoire de la classe condensait la quasi-totalité de l’activité du maître, à l’abri des regards indiscrets des parents et même des collègues, ne s’ouvrant qu’exceptionnellement et de manière très formalisée au regard de la hiérarchie. C’est bien ce double caractère solitaire et privé de son travail que les récentes décennies ont altéré à travers une série d’évolutions en partie distinctes et en partie convergentes. Ce sont les usagers et les institutions qui ont imposé au travail enseignant son ouverture, les intérêts des uns – droit à l’information, droit à la participation – se combinant aux logiques des autres – efficacité et contrôle. L’aspect solitaire et privé du travail enseignant, au sens où ses activités se déroulent principalement dans le cadre de la classe, est dorénavant complété (et modifié) par une forme de travail collectif et en partie public, au sens où il lui faut se ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Chartier et Jean-Paul Payet, « « Comment ça se passe à la maison ? » Troubles du rôle professionnel dans l’entretien enseignant-parents », Revue française de pédagogie, 187 | 2014, 23-34.

Référence électronique

Marie Chartier et Jean-Paul Payet, « « Comment ça se passe à la maison ? » Troubles du rôle professionnel dans l’entretien enseignant-parents », Revue française de pédagogie [En ligne], 187 | avril-mai-juin 2014, mis en ligne le 30 juin 2017, consulté le 25 mars 2017. URL : http://rfp.revues.org/4462 ; DOI : 10.4000/rfp.4462

Haut de page

Auteurs

Marie Chartier

Université de Perpignan, CRESEM

Jean-Paul Payet

Université de Genève, FPSE, SATIE

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l'éducation
  • Revues.org