Navigation – Plan du site
L'internat et ses usages, d'hier à aujourd'hui

L’internat pour filles au xixe siècle : une question de mœurs ?

Girls’ boarding schools in the 19th century: A question of morals?
Rebecca Rogers
p. 43-53

Résumés

L’article s’intéresse au « succès » du modèle de l’internat féminin dans le secondaire au moment où, dans le dernier quart du xixe siècle, les internats de garçons connaissent une désaffection. En insistant sur l’existence d’une grande diversité d’établissements pour filles, on s’intéresse à la manière dont les directrices ont su s’adapter aux évolutions de la société en proposant une organisation de la vie scolaire susceptible de fidéliser une clientèle de familles des classes moyennes. S’appuyant sur des sources institutionnelles, mais aussi des correspondances et mémoires d’élèves, l’article montre la construction au cours du siècle d’un rapport sexué à l’espace de l’internat dont l’organisation « domestique » rassure les familles par sa conformité avec les normes de genre.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

L’internat en débat chez les filles
Des internats pour filles de militaires : les maisons d’éducation de la Légion d’honneur
La discipline au féminin
Portraits de filles internes : entre soumission aux règles et revendications de l’autonomie
Instaurer l’internat féminin dans le paysage scolaire (1830-1850)
L’éducation maternelle au défi de l’institutionnalisation
Moraliser les pensionnats féminins
Directrices de pensionnat à l’assaut de la clientèle (1840-1880)
La maison d’éducation comme substitut du foyer familial
L’internat féminin face au développement des études féminines
Conclusion

Aperçu du début du texte

Si nous avons soutenu l’internat à la Chambre, c’est parce qu’il est nécessaire, parce qu’il est dans nos mœurs (Camille Sée, octobre 1887)

L’internat en débat chez les filles

L’organisation ou non d’internats pour jeunes filles est au cœur des débats qui précèdent le vote de la loi Camille Sée instaurant les lycées et collèges de jeunes filles. Octave Gréard en parle ainsi dans son historique de l’enseignement secondaire des filles :

De toutes les discussions auxquelles la loi a donné lieu, la plus grave, sans contredit, est celle qui touche au régime même de l’éducation qui convient aux filles. Doivent-elles être exclusivement élevées dans la famille ? Si l’éducation publique est préférable, sous quelle forme peut-elle leur être appliquée : l’internat ou l’externat ? Est-il impossible de réunir les avantages de l’un et l’autre mode ? Cette question, que la raison publique pose aujourd’hui avec tant de précisions, n’a pas cessé, depuis trois cents ans, d’être agitée par les meilleurs ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Rebecca Rogers, « L’internat pour filles au xixe siècle : une question de mœurs ? », Revue française de pédagogie, 189 | 2014, 43-53.

Référence électronique

Rebecca Rogers, « L’internat pour filles au xixe siècle : une question de mœurs ? », Revue française de pédagogie [En ligne], 189 | octobre-novembre-décembre 2014, mis en ligne le 31 décembre 2017, consulté le 26 mars 2017. URL : http://rfp.revues.org/4600 ; DOI : 10.4000/rfp.4600

Haut de page

Auteur

Rebecca Rogers

Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, UMR 8070 Cerlis

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l'éducation
  • Revues.org