Navigation – Plan du site
Les descendants d’immigrés à l’école : destins scolaires et origines des inégalités

Les descendants d’immigrés à l’école en France : entre discontinuité culturelle et discrimination systémique

Students of immigrant descent in France: between cultural discontinuity and systemic discrimination
Georges Felouzis, Barbara Fouquet-Chauprade et Samuel Charmillot
p. 11-27

Résumés

Comment rendre compte des inégalités d’acquis scolaires liées aux parcours migratoires des élèves et de leur famille ? Pour certains auteurs, ces inégalités seraient la conséquence de « discontinuités culturelles » entre les élèves de milieu populaire et/ou migrants et l’école elle-même. Ce type d’explication a longtemps été hégémonique en France. On peut cependant aussi les expliquer par des discriminations systémiques. À partir d’une analyse secondaire des données PISA 2003 et 2012 pour la France, cet article vise à mettre à l’épreuve des faits ces deux univers interprétatifs afin de rendre compte des inégalités scolaires liées au statut migratoire des élèves, l’hypothèse centrale étant qu’il existe un lien entre l’accentuation de la ségrégation scolaire des migrants d’une part et l’évolution des inégalités d’acquis de l’autre.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Discontinuité culturelle versus discriminations systémiques : les termes du débat
Les données PISA comme source empirique
De la discontinuité culturelle au plafond de verre : l’évolution des inégalités de compétence selon le statut migratoire
Discussion : deux hypothèses explicatives
Conclusion

Aperçu du début du texte

L’évolution des inégalités entre élèves natifs et migrants en France constitue un terrain particulièrement fécond pour examiner les sources et les mécanismes de production des inégalités scolaires. Au-delà des débats particulièrement vifs qui ont agité la sociologie de l’éducation entre les tenants d’une interprétation « dispositionnaliste » (Bourdieu, 2013) et « stratégique » (Boudon, 1973) de ces inégalités, nous proposons dans cet article de reformuler la question des sources et mécanismes de production des inégalités scolaires. Notre questionnement porte sur la part respective de l’école et de la famille dans leur construction. Cette question prend aujourd’hui une ampleur nouvelle au regard de l’accroissement des inégalités d’apprentissage mesurées en France par des sources et des enquêtes très variées, utilisant des méthodes et des données qui ne le sont pas moins. Que l’on consulte les notes d’information de la DEPP (Rocher, 2008 ; Rocher & Le Donné, 2012), les résultats d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Georges Felouzis, Barbara Fouquet-Chauprade et Samuel Charmillot, « Les descendants d’immigrés à l’école en France : entre discontinuité culturelle et discrimination systémique », Revue française de pédagogie, 191 | 2015, 11-27.

Référence électronique

Georges Felouzis, Barbara Fouquet-Chauprade et Samuel Charmillot, « Les descendants d’immigrés à l’école en France : entre discontinuité culturelle et discrimination systémique », Revue française de pédagogie [En ligne], 191 | avril-mai-juin 2015, mis en ligne le 30 juin 2018, consulté le 19 août 2017. URL : http://rfp.revues.org/4738 ; DOI : 10.4000/rfp.4738

Haut de page

Auteurs

Georges Felouzis

Université de Genève, faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, GGAPE

Articles du même auteur

Barbara Fouquet-Chauprade

Université de Genève, faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, GGAPE

Articles du même auteur

Samuel Charmillot

Université de Genève, faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, GGAPE

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l'éducation
  • Revues.org