Navigation – Plan du site
Les descendants d’immigrés à l’école : destins scolaires et origines des inégalités

Menace du stéréotype et groupes ethno-raciaux minoritaires. Quel poids sur les performances des élèves ?

Stereotype threat and ethnic/racial minority groups. How does it affect students’ achievement?
Marion Dutrévis
p. 61-72

Résumés

Une vaste littérature psychosociale traite du poids des stéréotypes sur la performance des groupes minoritaires en contexte scolaire. La théorie de la menace du stéréotype porte une attention particulière sur le rôle que les stéréotypes peuvent jouer en situation d’évaluation, alors même que les élèves ne croient pas en leur véracité. Dans cet article, nous proposons une revue non exhaustive des travaux menés dans ce champ de recherche, avec un focus sur les minorités ethniques. Dans l’ensemble, les travaux montrent que la sensibilité des effets de menace du stéréotype s’observe chez les élèves à tous les niveaux de la scolarité. Pour conclure sur une note positive, nous présenterons des travaux qui proposent des pistes de réduction des effets de menace.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Stéréotypes et parcours scolaire des groupes minoritaires : évolution de la recherche
Les stéréotypes en psychologie sociale
De l’intériorisation des stéréotypes à leur simple connaissance
La théorie de la menace du stéréotype
Prémices et principes de la théorie de la menace du stéréotype
Premières démonstrations empiriques
Généralité des effets de menace du stéréotype
Les conséquences cognitives et affectives de la menace du stéréotype
Des effets de menace du stéréotype présents tout au long de la scolarité
Des pistes pour réduire les effets de menace du stéréotype
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

La psychologie sociale offre une vaste littérature dans le champ de la stigmatisation envers les groupes ethno-raciaux minoritaires. Longtemps, la psychologie sociale a étudié les phénomènes de stigmatisation sous l’angle de l’intériorisation des stéréotypes. L’idée sous-jacente était que, à force d’être confrontés à des images négatives de leur groupe social d’appartenance, les individus finissaient par considérer les caractéristiques stéréotypiques de leur groupe comme leur étant personnellement applicables (Allport, 1954). Sur cette base, de nombreux travaux ont attesté les conséquences délétères d’une intériorisation des stéréotypes sur les parcours scolaires des élèves stigmatisés. Mais, essentiellement depuis les années 1960, un autre point de vue a émergé. Sans remettre en cause l’existence de ce processus d’intériorisation, il s’agit désormais de ne pas négliger le poids du contexte social comme vecteur supplémentaire de stigmatisation, et de considérer l’individ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marion Dutrévis, « Menace du stéréotype et groupes ethno-raciaux minoritaires. Quel poids sur les performances des élèves ? », Revue française de pédagogie, 191 | 2015, 61-72.

Référence électronique

Marion Dutrévis, « Menace du stéréotype et groupes ethno-raciaux minoritaires. Quel poids sur les performances des élèves ? », Revue française de pédagogie [En ligne], 191 | avril-mai-juin 2015, mis en ligne le 30 juin 2018, consulté le 29 mars 2017. URL : http://rfp.revues.org/4751 ; DOI : 10.4000/rfp.4751

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l'éducation
  • Revues.org