Navigation – Plan du site

Les savoirs des formes de scolarisation. Comparaison entre le lycée et la première année de licence

Knowledge of forms of schooling types. A comparison between high school and the first year of a university degree
Marie David
p. 25-40

Résumés

Que pouvons-nous apprendre de la comparaison entre les pratiques d’enseignement et les savoirs en première année de licence à l’université et ceux de l’enseignement général au lycée ? Pour répondre à cette question, une enquête de terrain a été menée dans deux disciplines, les sciences économiques et sociales et la physique-chimie, dans deux lycées et une université d’une grande ville de l’Ouest de la France, en s’intéressant aux pratiques de travail des enseignants et des étudiants. Les pratiques pédagogiques de la première année de licence sont très proches de celles du lycée, les savoirs enseignés en licence ne procèdent pas uniquement des savoirs issus de la recherche, et des contraintes organisationnelles comparables interviennent dans la définition des pratiques et des savoirs enseignés. Il n’est finalement pas certain que chacune de ces deux formes de scolarisation dispose de savoirs spécifiques.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Méthodologie
Des pratiques d’enseignement en L1 comparables à celles du lycée
Des préoccupations pédagogiques répandues en L1
Le contrôle du travail des étudiants
Les méthodes pédagogiques en L1 ne diffèrent pas fondamentalement de celles des autres filières supérieures
Les savoirs enseignés en L1 sont en partie définis de l’extérieur
Des savoirs « universitaires » en L1 ?
La définition des contenus de L1 par des contraintes nationales
Quand les contenus d’enseignement en lycée modifient les contenus de la L1
La définition des savoirs dépend de contraintes organisationnelles
Les effets de la division du travail
Les contraintes institutionnelles
Conclusion

Aperçu du début du texte

Cet article propose une contribution à la sociologie des savoirs, ainsi qu’à la sociologie du travail, en examinant les pratiques d’enseignement en première année de licence à l’université (L1). Il défend la thèse suivante : les pratiques pédagogiques et les savoirs enseignés en première année à l’université n’ont pas une nature spécifiquement « universitaire » qui les distinguerait fondamentalement des pratiques pédagogiques et des savoirs dans les autres institutions d’enseignement, mais ils sont comparables à ce qui se passe dans les lycées généraux et dans d’autres filières de l’enseignement supérieur ; entre l’enseignement en L1 et les autres formes, il n’y a pas de différence fondamentale.

L’enseignement à l’université est généralement étudié à part, et ses analyses présentent des procédés pédagogiques et des modes d’apprentissages comme « universitaires », c’est-à-dire comme caractérisant typiquement l’université. Les enquêtes sociologiques portant sur le supérieur se sont sou...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie David, « Les savoirs des formes de scolarisation. Comparaison entre le lycée et la première année de licence », Revue française de pédagogie, 193 | 2015, 25-40.

Référence électronique

Marie David, « Les savoirs des formes de scolarisation. Comparaison entre le lycée et la première année de licence », Revue française de pédagogie [En ligne], 193 | octobre-novembre-décembre 2015, mis en ligne le 31 décembre 2018, consulté le 26 juin 2017. URL : http://rfp.revues.org/4884 ; DOI : 10.4000/rfp.4884

Haut de page

Auteur

Marie David

Université de Nantes, Centre nantais de sociologie

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l'éducation
  • Revues.org