Navigation – Plan du site

Aux origines du Conseil national des programmes (1983-1990) : instruments et acteurs d’une nouvelle gouvernance des contenus d’enseignements

The origins of the National Council of Programs (1983-1990): instruments and actors of a new governance of the contents of lessons
Lydie Heurdier et Pierre Clément
p. 5-24

Résumés

La création du Conseil national des programmes (CNP) en 1990 marque une double rupture dans l’histoire des réformes des programmes scolaires. La première tient à la temporalité et au cadre institutionnel des transformations des programmes : le CNP est l’instrument d’une réforme coordonnée, globale et simultanée de l’ensemble des disciplines en fonction de principes communs et applicables de manière transversale. La seconde tient à une modification des rapports de force entre les acteurs des réformes : la création du CNP se traduit par le dessaisissement de l’Inspection générale et des associations de spécialistes au profit du CNP, du cabinet du ministre et des directions pédagogiques du ministère. Pour expliquer cette double rupture, cet article étudie les dispositifs de légitimation, commissions et rapports, ainsi que les acteurs, individuels et collectifs, ayant présidé à la création du CNP. Il montre ce que l’efficacité symbolique de ces dispositifs doit à leur approche systémique et globale des contenus, au soutien politique fort dont ils bénéficient, à leur ouverture à des acteurs d’ordinaire exclus du débat sur les programmes et à la mobilisation de la légitimité scientifique venant concurrencer la légitimité pédagogique et disciplinaire. Il met enfin au jour les contradictions d’un dispositif oscillant entre autonomie et instrumentalisation politique de la légitimité scientifique et leurs conséquences sur le futur CNP.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

1983-1985 : Dispositifs et acteurs du contournement des intérêts disciplinaires
Les commissions permanentes de réflexion sur l’enseignement des disciplines : politisation et élargissement du processus d’élaboration des programmes scolaires
Les Propositions pour l’enseignement de l’avenir : les professeurs du Collège de France contre le corporatisme de discipline
1988-1989 : des commissions de savants sous contraintes budgétaire et politique
Claude Allègre et ses pairs : entre autonomie et instrumentalisation
La naissance du CNP : un dispositif de légitimation à l’efficacité relative

Aperçu du début du texte

Entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et la deuxième moitié des années 1970, la réorganisation des filières du système d’enseignement français apparaît comme un véritable problème public (Gusfield, 2009) que ce soit au sein de l’univers politico-administratif (Chapoulie, 2010 ; Robert, 2015), dans certaines franges du champ scientifique (Chapoulie, 2006), ou encore dans le champ syndical (Dreyfus, 1965 ; Robert, 2004). Après avoir suscité un grand nombre de projets de réforme restés sans suite (Donegani et Sadoun, 1976, p. 1129), la résolution de ce problème va prendre la forme de trois réformes souvent qualifiées de « structurelles » et désignées par les noms des ministres qui les ont portées : « Berthoin », « Fouchet » et « Haby ». S’imposant comme autant de passages obligés de tout discours sur l’histoire du système éducatif, ce sont elles qui ont « surtout retenu l’attention des historiens de l’éducation » (D’Enfert et Kahn, 2011, p. 2), occultant dès lors les transformatio...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lydie Heurdier et Pierre Clément, « Aux origines du Conseil national des programmes (1983-1990) : instruments et acteurs d’une nouvelle gouvernance des contenus d’enseignements », Revue française de pédagogie, 195 | 2016, 5-24.

Référence électronique

Lydie Heurdier et Pierre Clément, « Aux origines du Conseil national des programmes (1983-1990) : instruments et acteurs d’une nouvelle gouvernance des contenus d’enseignements », Revue française de pédagogie [En ligne], 195 | 2016, mis en ligne le 30 juin 2019, consulté le 18 novembre 2017. URL : http://rfp.revues.org/5016 ; DOI : 10.4000/rfp.5016

Haut de page

Auteurs

Lydie Heurdier

Université Paris 8, Laboratoire CIRCEFT-ESCOL – lheurdier@gmail.com

Articles du même auteur

Pierre Clément

Université de Rouen-Normandie, CIRNEF – pierclement@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l'éducation
  • Revues.org